Coeur d’antan

Cœur d’antan

5 juin 2011

Nous étions donc deux amants

Habitant de charpente qu’une

Tu m’étais soleil levant

Je te réinventais lune

Le temps en flux incessant

S’égrène de sable en dune

J’erre en passé composant

Des bribes de mémoire fortune

J’ai en cœur souvenir allant

En dispersion d’infortune

Pli de mémoire dos voûtant

M’épargne de misère aucune

Hier en moi se déroulant

De douleur sourde m’importune

Le sort frappe roi comme mendiant

Son fil zigzag de portune

En mille démarches manœuvrant

Je monte sans cesse à la hune

Force surannée m’étreignant

Je gravis marches vers tribune

Il est cœur en moi pourtant

Rêvant chemins vers lagune

Effrité d’en sables mouvants

Cherche à grains combler lacune

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s