Mon infini

Mon infini

9 août 2010

 …

Je suis un vase et tu es l’infini

Comment te contenir sans me briser ?

Je suis le connu, tu es l’inédit

Comment te retenir sans te brider ?

 …

Mon cœur, triste, las de ses jeux d’esprit

Le rouge au front et les joues enflammées

Vacille tant dans ses élans étourdis

Me faut-il, encore, mon cœur consumer ?

 …

Je le regarde, la tendresse m’envahit

Marin, mutin, source d’amour, d’amitié

Qui joue au jeu de l’amour sans dépit

Sacré coquin, filou et flibustier

 …

L’ancre le ferait succomber à l’ennui

L’océan est sa demeure préférée

D’un geste doux, de mon cœur, je le délie

Vers l’infini, le laisse continuer

http://www.youtube.com/watch?v=_b8hSlHz9Ng&NR=1

Lien pour la lecture de la poésie

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s