Les changements là bruissaient nouveau monde en écrin

Les changements là bruissaient nouveau monde en écrin

(Poème écrit en vers Alexandrin sous forme de sonnet occitan. Traduction en anglais ici)

3 March 2017

 

Invoquer les abats dans un rôle de défiance

Chercher bruit assourdi dans le rythme des tempêtes

Prolonger les combats au-delà de confiance

Plonger en Coeur de nuit jusqu’à ce que bruit s’arrête

 

Il résume les ébats quand survient le silence

D’une clameur alourdie par les pas d’épithètes

Jour consume branlebas de la nocturne science

Fête par-delà l’ennui l’émergence des prophètes

 

Connais-tu désormais la couleur des lumières

Les nuits définissaient jusqu’au moindre recoin

Quand toujours et jamais se fondaient en clairières

 

Les obscurs finissaient dans un monde de déclins

Il fut vieux que j’aimais comme un souvenir lointain

Les changements là bruissaient nouveau monde en écrin

 

Lecture du poème: 

changes-shiva-nataraja___lord_of_the_dance_by_jegatharsan-d88zor4
Courtesy Jegatharsan on deviantart.com

Horizon of Gold – Ben Leinbach

 

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s