Le lent déroulement somnolent d’une vie brève

Le lent déroulement somnolent d’une vie brève

(poème écrit sous forme de sonnet italien Petrarch, en Alexandrin, traduit en anglais ici et en italien ici)

20 septembre 2016

ophelia-pinterest-com
Courtesy pinterest.com

 

Trépanation dessein la somme de mes douleurs

Elles respirent les contraintes senteurs d’une vie d’antan

Quand douces chimères étreintes côtoyaient les carcans

Usures de vie essaim grandiloquent doux leurres

 

Recherchez en mon sein il subsiste des terreurs

Des outils de maladresse des arrêts d’élan

Des tours des forteresses fixations de Lacan

Des projets des dessins esquisses de vagues demeures

 

Il naît un firmament mon ciel de vie en rêve

Décadence et rupture histoire de vieux virages

De cette joie en tourments j’ai vécu douce trêve

 

Il n’est infirme ment au ciel la vie en crève

En point de croix suture le froissement de ces pages

Le lent déroulement somnolent d’une vie brève

 

Lecture du poème: 

La lettre – Lara Fabian

 

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s