Promenons-nous dans les bois

Tu me promènes dans les bois

Idée de mauvais aloi

17 octobre 2010

Φ

Promenons-nous et dans les bois

Le loup sera surement là

Et nous on le guetterait

Hautes de nos cachettes ailées

Mais là s’il nous retrouvait

Les ailes il les arracherait

Φ

Loup tu y es qu’est-ce que tu fais

J’enlève ta chemise

Φ

Promenons-nous et dans les bois

Le loup là nous cueillera

Et si je lui fredonnais

Peut-être qu’il s’en irait

Ou si tu lui en parlais

Peut-être qu’il comprendrait

Φ

Loup tu y es qu’est-ce que tu fais

J’enlève ton short

Φ

Promenons-nous et dans les bois

Le loup me croque tu vois pas

Maman ne pouvait m’aider

Elle était trop fatiguée

Papa étant tant distrait

Le jardin ouvert laissait

Φ

Loup tu y es qu’est-ce que tu fais

J’enlève ta culotte

Φ

Promenons-nous et dans les bois

Un jour le loup s’fatiguera

Ou le chasseur tant rêvé

Viendrait enfin le chasser

D’un coup de hache bien visée

Son corps vite éventrerait

Φ

Loup tu y es qu’est-ce que tu fais

J’enlève ta peau

Φ

Promenons-nous plus dans les bois

Le loup ne se lasse pas

L’autre jour je suis tombée

Et il a voulu m’croquer

Dans l’œil gauche je l’ai griffé

Mais l’œil droite me regardait

Φ

Loup tu y es jamais lassé

Un jour ta peau j’aurai

Φ

Promenons-nous plus dans les bois

Le loup ne résiste pas

Et il va nous manger

Et ensuite nous recracher

Il faudra encore se laver

De son savon périmé

Φ

Loup t’étais vraiment laid

Ta peau de bête j’écorcherai

Φ

La nuit je sais qu’il est là

Son pas je l’entends en moi

Mais tu es toujours fâché

Qu’encore je t’ai réveillé

Et la lumière allumée

Dans la nuit t’énerverait

Φ

Loup je sais tu es caché

Tu rôdes dans la nuit

Φ

Le bois se promène en moi

La nuit il m’appellera

Et moi les poings tout serrés

Là je n’irai plus jamais

Mais j’entends encore ses pas

Que c’est triste tu le vois pas

Φ

Bois cramé, tu l’as ramené

Je viens te hanter

Φ

Promène-toi donc dans les bois

Quand les yeux tu ouvriras

Pour regarder au-delà

Loin du jardin tu verras

La peau du vieux loup si las

Séchant à côté d’abats

Φ

Loup pressé de pion damer

T’as fini ta vie grise

Φ

Promène-toi vite dans les bois

Sur sa peau tu tatoueras

Mon cœur ma rate et mon foie

Et tout mon corps d’autrefois

De moi il s’alourdira

Au ciel ne s’en ira pas

Φ

Loup ça y est, je t’ai plombé

Je t’ai enterré

Φ

Lecture de mon poème-chanson sur youtube

http://www.youtube.com/watch?v=zj2EjP61Ij8

Φ

 

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s