Ego habito in aeternum glacialis; Tempus transit tarde

La fracture du temps qui inlassablement va s’écouler

S’écouler en flot mince d’un trou d’aiguille échappé

Echappé comme un point en catarsis s’inventant flot

Flot d’émotions arrêtées par mon pauvre cœur si bot

15 novembre 2010

♦ 

Le soleil brille, sa brillance de lance veut m’aveugler

M’aveugler des rayons par trop lumineux à supporter

Supporter de passage de nuit, de lever, lui et sa clarté

Clarté du jour, de jour en jour, m’éclairant lasse brisée

 ♦

Le trampoline poussiéreux, près de lui tous les vélos

Les vélos ramassés, bien rangés, en tristes petits lots

Lots des jours qui s’écoulent au fil de mon œil d’eau

Eau de pluie qui pleut en cœur si voûté de pli de dos

♦ 

Je ne supporte ni cette clarté ni sa servante obscurité

Obscurité qui de jour en jour se multiplie en témérité

Témérité de pouvoir suivre et survivre à nuit tombée

Tombée en cœur qui en noir spleen veut s’éterniser

♦ 

Le vent souffle dehors et mon souffle las lui fait écho

Echo de mon thorax persifflant tel un bruit de roseau

Roseau las se pliant et se dépliant à l’infini et en solo

Solo en geste délibéré figé en cris se réinvente en Nô

♦ 

Mon cœur s’essouffle, j’ai souffle en cœur si écoeuré

Ecoeuré d’avoir encore en solitude à tenter de panser

Panser de nuit en jour inlassablement et sans y penser

Penser de jour en nuit à l’absence d’eux, moi, étripée

 ♦

Ego habito in aeternum glacialis; Tempus transit tarde

Ambulo et ego vivo tristis tacitus quasi nihil mihi accidere

Cor meum vacuum totum sanguinem fluit sanguine silentio

Vivendum atque moriendum fluens in aeternum glacialis tacito

♦ 

(Je vis dans une éternité glacée. Le temps  s’écoule lentement

Je marche et vis triste silencieuse comme si rien ne me touchait

Mon coeur se vide de tout son sang qui s’écoule silencieux

Vivre et mourir s’écoulent dans une éternité glaciale et silencieuse)

Lecture de mon poème sur youtube 

http://www.youtube.com/watch?v=4QibN8TmcoE

♦ 

Une vidéo de danse qui traduit bien la mesure de la frustration ressentie 

http://www.youtube.com/watch?v=4QQvBWinGKQ&feature=share

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s