Chef d’orchestre à lutrins âme église qui médite / Conductor with lecterns soul church that meditates

Chef d’orchestre à lutrins âme église qui médite

(poème écrit sous forme de sonnet Petrarch en Alexandrin traduit en anglais ci-bas ou ici)

6 septembre 2016

corps pinterest com.jpg
Courtesy pinterest.com

 

Les douleurs effacées en séries de hoquets

Vivre comme lampe qui suinte un passé langoureux

Fracture du temps éreinte mon élan amoureux

De ces temps trépassés j’ai formé des bouquets

 

Souvenirs déplacés comme images en loquets

De mémoire sont la feinte en mon corps douloureux

De vieux sentiers empreinte porte les tiers valeureux

En pointe de croix lassés habitants des troquets

 

Ressource en moi entrain résurrection dédite

Des plaies qui s’amoncellent illusion de travers

J’élèverais les quatrains à des places inédites

 

Moitiés d’Alexandrins ma version érudite

Musique de violoncelle pour un cœur en deux vers

Chef d’orchestre à lutrins âme église qui médite

 

Lecture du sonnet: 

corps pinterest com 8
Courtesy pinterest.com

 

Conductor with lecterns soul church that meditates

(Poem written as an Italian Petrarch sonnet in Alexandrin form. See original above or here)

September 6, 2016

corps pinterest com 9
Courtesy pinterest.com

 

The pain that is erased in series of hiccups

To live like lamp oozing of a languorous past

The Time fracture that tires my loving momentum

Of these forgotten Times I created bouquets

 

The memories misplaced images in latches

Are the memory’s sham in my aching body

From old trails the imprint bears the thirds valorous

In advanced cross weary residents of cafés

 

Resource in me the flame resurrection denied

From sores that are piling a deformed illusion

I would raise the quatrains to newly found places

 

Halves of Alexandrines my scholarly version

The music of cellos for heart in two verses

Conductor with lecterns soul church that meditates

 

Reading of the poem: 

corps terresacree org
Courtesy terresacree.org

Stonemilker – Björk

Lionsong – Björk

Unravel – Björk

 

Coupez donc le bois ramassez copeaux

Coupez donc le bois ramassez copeaux

6 janvier 2016

coupez deviantart com fae-san
Courtesy deviantart.com

Coupez donc le bois, ramassez copeaux

Nous ferons des nids, repaires aux oiseaux

Chantons avec eux, chant des élans morts

Un pas pour nous deux, un pas pour l’éclore

Violencelle en main j’étreindrai rideaux

 

Tu me rendras cœur, coupons aux ciseaux

Les vastes douleurs en faire oripeaux

Réduisons rancœur, le trépas des torts

Coupez donc le bois, ramassez copeaux

Nous ferons des nids, repaires aux oiseaux

Chantons avec eux, chant des élans morts

 

Le ruisseau se fend, au pied des roseaux

Côtoyer l’étang, eau des tourtereaux

Les mensonges médits, silence des sorts

Dérision oubli, jeu des métaphores

Les brûlures des anges, faits au chalumeau

 

Coupez donc le bois, ramassez copeaux

Nous ferons des nids, repaires aux oiseaux

Chantons avec eux, chant des élans morts

Un pas pour nous deux, un pas pour l’éclore

Violencelle en main j’étreindrai rideaux

 

coupez pinterest com
Courtesy pinterest.com

 

La version ancienne du Rondeau ci-dessus et la version moderne du Rondeau ci-dessous

Essai de mettre en musique le poème

 

Coupez donc

6 janvier 2016

coupez nur85 deviantart com
Courtesy nur85.deviantart.com

 

Coupez donc le bois, ramassez copeaux

Nous ferons des nids, repaires aux oiseaux

Chantons avec eux, chant des élans morts

Un pas pour nous deux, un pas pour l’éclore

Violencelle en main j’étreindrai rideaux

 

Tu me rendras cœur, coupons aux ciseaux

Les vastes douleurs en faire oripeaux

Réduisons rancœur, le trépas des torts

Coupez donc

 

Le ruisseau se fend, au pied des roseaux

Côtoyer l’étang, eau des tourtereaux

Les mensonges médits, silence des sorts

Dérision oubli, jeu des métaphores

Les brûlures des anges, faits au chalumeau

Coupez donc

coupez odysseasmiliosart deviantart com
Courtesy Odysseasmiliosart.deviantart.com

 

Beethoven’s silence – Ernesto Cortazar