Les mille mots des plaisirs à échanger en douce / Thousand words of pleasure to be exchanged softly

Les mille mots des plaisirs à échanger en douce

(Poème écrit sous la forme de Sonnet Occitan en Alexandrin. Voir la traduction en anglais ci-dessous ou ici)

31 juillet 2016

holygrounds entrance com
Courtesy entrance.com

 

La substance de nos rêves est un glissement de soie

Irréelle résonance qu’amplifie mon regard

Nos réunions si brèves qu’en chagrin je me noie

De cette maigre pitance créant soif d’un buvard

 

Des nocturnes relèves je préserve l’émoi

De charnelle délivrance recueillie sur le tard

Aguerrie par les trêves la reine réclame son roi

Pour plus ample réjouissance vive lui prêter un fard

 

Les mille mots des plaisirs à échanger en douce

De ces fards inconnus je désigne un trousseau

Eventail de désirs suis-je brune suis-je rousse ?

 

De mes chairs parcourues résistance le fardeau

Les mille maux déplaisirs en recoins que je pousse

Comme une cruche éperdue va se perdre dans l’eau

 

Lecture du poème: 

Sans dire un mot – Emmanuel Moire

 

Thousand words of pleasure to be exchanged softly

(Translation into an English poem of a poem written in French in the Occitan Sonnet form and as an Alexandrin. See original above or here)

July 31, 2016

bluelantern marc-chagall-blue-lovers-1338413805_org
Courtesy Marc Chagall

 

The substance of our dreams is like rustling of silk

An unreal resonance that my eye amplifies

Our meetings are so brief that I drown in sorrow

This meager nourishment making thirst for blotter

 

From nocturnal relay I preserve excitement

Of carnal deliverance received at later stage

Seasoned by the truces the Queen calls on her king

For further rejoicing to quickly lend her blush (For further rejoicing stark to lend her shadow)

 

Thousand words of pleasure to be exchanged softly

Of these unknown blushes (shadows) I compose beauty kit (I compose a keychain)

A large set of desires am I brunette, redhead?

 

From my flesh discovered resistance the burden

Thousand ills displeasure in corners that I push

Like an insane pitcher that is lost in water

 

Reading of the translated version of the poem: 

The Hours – The Kays Lavelle

Spleen s’est absenté dans île aux oiseaux

Spleen s’est absenté dans île aux oiseaux

12 janvier 2016

spleen beautifulvista com

J’ai en mon cœur bleu un brin d’océan

Une vague de tumultes des oiseaux en cage

Des mémoires occultes qui effacent les pages

Voyez comme il pleut sur mes joues et flancs

 

Sombre et silencieux mon cœur dans ces rangs

Par l’esprit exulte bois d’autres cépages

Ame se catapulte au gré de l’orage

L’osé le scabreux feutrés vieux élans

 

J’ai le cœur si vieux des siècles ont passé

La mer s’est teintée des outre tombeaux

Les ans langoureux d’éclats effacés

 

Des bras éreintés étreignent les maux

Ebats amoureux de désirs lassés

Spleen s’est absenté dans île aux oiseaux

spleen moshlab com
Courtesy moshlab.com

 

La mémoire et la mer – Léo Ferré

La solitude – Léo Ferré

Les amants tristes – Léo Ferré

Avec le temps – Léo Ferré