J’aurais pour vous aimer su me déplaire

J’aurais pour vous aimer su me déplaire

2 janvier 2015

jaurais pinterest com 2
Courtesy pinterest.com

 

J’aurais pour vous aimer su me déplaire

Cœur pythie, substance révolutionnaire

Dame de pique, dame aux multiples ardeurs

La pluie et le vent résonneraient en chœur

Chants lisses, oiseaux lyre pour vous satisfaire

 

Revenez habiter demeure tertiaire

Pour vous des lunes je saurais me défaire

Sonnez le soleil qu’il brûle larmes en cœur

J’aurais pour vous aimer su me déplaire

Cœur pythie, substance révolutionnaire

Dame de pique, dame aux multiples ardeurs

 

Œil couvert, de mon cœur vous êtes corsaire

Rappelez du cygne le chant mortifère

Renonçant pour vous aux justes de valeur

J’érigerai en joies vives les grandes terreurs

De mes peines m’oindrai bonheur pour vous plaire

 

J’aurais pour vous aimer su me déplaire

Cœur pythie, substance révolutionnaire

Dame de pique, dame aux multiples ardeurs

La pluie et le vent résonneraient en chœur

Chants lisses, oiseaux lyre pour vous satisfaire

 

jaurais pinterest com 2
Courtesy pinterest.com

 

Ci-dessous la version moderne qui n’était plus amenée à être chantée

Below is the reduced modern version which no longer was meant to be sung

J’aurais pour vous

2 janvier 2015

jaurais nasvete com
Courtesy nasvete.com

 

J’aurais pour vous aimer su me déplaire

Cœur pythie, substance révolutionnaire

Dame de pique, dame aux multiples ardeurs

La pluie et le vent résonneraient en chœur

Chants lisses, oiseaux lyre pour vous satisfaire

 

Revenez habiter demeure tertiaire

Pour vous des lunes je saurais me défaire

Sonnez le soleil qu’il brûle larmes en cœur

J’aurais pour vous

 

Œil couvert, de mon cœur vous êtes corsaire

Rappelez du cygne le chant mortifère

Renonçant pour vous aux justes de valeur

J’érigerai en joies vives les grandes terreurs

De mes peines m’oindrai bonheur pour vous plaire

J’aurais pour vous

 

jaurais nasvete com
Courtesy nasvete.com

 

Asteria : Quant la doulce jouvencelle (medieval love songs)

Amours, venes mon cuer renconforter – (anon Oxford Can. Misc. 213)

Medieval Music “Vox Vulgaris – Cantiga 166”