Chef d’orchestre à lutrins âme église qui médite / Conductor with lecterns soul church that meditates

Chef d’orchestre à lutrins âme église qui médite

(poème écrit sous forme de sonnet Petrarch en Alexandrin traduit en anglais ci-bas ou ici)

6 septembre 2016

corps pinterest com.jpg
Courtesy pinterest.com

 

Les douleurs effacées en séries de hoquets

Vivre comme lampe qui suinte un passé langoureux

Fracture du temps éreinte mon élan amoureux

De ces temps trépassés j’ai formé des bouquets

 

Souvenirs déplacés comme images en loquets

De mémoire sont la feinte en mon corps douloureux

De vieux sentiers empreinte porte les tiers valeureux

En pointe de croix lassés habitants des troquets

 

Ressource en moi entrain résurrection dédite

Des plaies qui s’amoncellent illusion de travers

J’élèverais les quatrains à des places inédites

 

Moitiés d’Alexandrins ma version érudite

Musique de violoncelle pour un cœur en deux vers

Chef d’orchestre à lutrins âme église qui médite

 

Lecture du sonnet: 

corps pinterest com 8
Courtesy pinterest.com

 

Conductor with lecterns soul church that meditates

(Poem written as an Italian Petrarch sonnet in Alexandrin form. See original above or here)

September 6, 2016

corps pinterest com 9
Courtesy pinterest.com

 

The pain that is erased in series of hiccups

To live like lamp oozing of a languorous past

The Time fracture that tires my loving momentum

Of these forgotten Times I created bouquets

 

The memories misplaced images in latches

Are the memory’s sham in my aching body

From old trails the imprint bears the thirds valorous

In advanced cross weary residents of cafés

 

Resource in me the flame resurrection denied

From sores that are piling a deformed illusion

I would raise the quatrains to newly found places

 

Halves of Alexandrines my scholarly version

The music of cellos for heart in two verses

Conductor with lecterns soul church that meditates

 

Reading of the poem: 

corps terresacree org
Courtesy terresacree.org

Stonemilker – Björk

Lionsong – Björk

Unravel – Björk

 

Les danses solennelles insipides à plaire / The solemn dances insipid to please

Les danses solennelles insipides à plaire

(English translation below)

12 février 2016

danse Hans Holbein pinterest com
Courtesy Hans Holbein on pinterest.com

 

Mémoire de pâleur visiter Honfleur

Définir sous vide de loi de cœur pris

Dormir sous l’égide d’un esprit farceur

Inaltérable fleur démise en survie

 

Un soupçon de leurre attiser clameur

Etouffer le guide de mes folles envies

Enlacer les rides surprendre douleur

Faire de spleen tuteur éteindre chaleur

 

Il n’est point de sœur à l’âme qui s’élève

De sueurs mortelles naît abécédaire

Frapper pour des heures sur i qui se lève

 

Rengaines éternelles oublis suicidaires

Raconter le cœur et vivre comme je crève

Les danses solennelles insipides à plaire

 

Lecture du poème: 

dance Madeline Von Foerster the promise deathroq12 blogspot com
Courtesy Madeline Von Foerster on deathroq12.blogspot.com

 

Rough translation into a sonnet in English

 

The solemn dances insipid to please

February 12, 2016

dance ganimede deviantart cm
Courtesy ganimede on deviantart.com

 

Memory’s pallor visiting Honfleur

Defining under vacuum of law of heart taken

Sleeping under the aegis of a prankster spirit

Unalterable flower dislocated survival

 

A hint of misguiding to stir outcry

Smothering guide of my wildest desires

Hugging wrinkles and surprising pain

Making spleen a tutor and dowsing warmth

 

There is no sister to the soul that rises

From deadly sweats definitions are born

Hitting for hours on the i that rises

 

Eternal tunes suicidal forgetfulness

Speaking the heart and living the way I die

The solemn dances insipid to please

 

Reading of the poem: 

dance artslant com
Courtesy artslant.com

Camille Saint-Saëns – Danse Macabre

Des bribes de relents mon âme se dévide

Des bribes de relents mon âme se dévide

15 janvier 2016

coeurouvert fdescuoche com
Courtesy fdescuoche com

 

Le coeur livre ouvert fait de page rature

Etreignant les maux relent de lilas

Humeur de ta peau infinis éclats

Cerveau en hiver lit braille en suture

 

Penchant en devers de cœur bleu l’usure

Embellir l’étau rétrécir débats

Sort scellé par sceaux royaux les ébats

Le serf veau pervers livré en pâture

 

Je conterai des temps relâchant la bride

Tumeurs exhibées médailles des honneurs

Je compterais des taons force cœur se débride

 

Humeurs prohibées médailles déshonneurs

Des bribes de relents mon âme se dévide

Etrilles inhibées de monture l’erreur

 

coeurouvert pinterest com
Courtesy allfons.ru

 

Je te rends ton amour – Mylène Farmer

Je te dis tout – Mylène Farmer

Les mots – Mylène Farmer

 

 

Spleen s’est absenté dans île aux oiseaux

Spleen s’est absenté dans île aux oiseaux

12 janvier 2016

spleen beautifulvista com

J’ai en mon cœur bleu un brin d’océan

Une vague de tumultes des oiseaux en cage

Des mémoires occultes qui effacent les pages

Voyez comme il pleut sur mes joues et flancs

 

Sombre et silencieux mon cœur dans ces rangs

Par l’esprit exulte bois d’autres cépages

Ame se catapulte au gré de l’orage

L’osé le scabreux feutrés vieux élans

 

J’ai le cœur si vieux des siècles ont passé

La mer s’est teintée des outre tombeaux

Les ans langoureux d’éclats effacés

 

Des bras éreintés étreignent les maux

Ebats amoureux de désirs lassés

Spleen s’est absenté dans île aux oiseaux

spleen moshlab com
Courtesy moshlab.com

 

La mémoire et la mer – Léo Ferré

La solitude – Léo Ferré

Les amants tristes – Léo Ferré

Avec le temps – Léo Ferré