Contrainte

Contrainte

7 mars 2012

Une pincée de mon cœur en indicible empreinte

Une histoire de doux leurre de loi d’affect enfreinte

O mon amie ma sœur ne saurais-tu l’enceinte

De l’étau de nos heures qui me sont la contrainte

°

Pâle est la lune terrée morte est la rectitude

Poisson ainsi ferré prélat de solitude

Une journée enterrée comme mille autres je l’élude

Le cœur ainsi serré d’amertume joue prélude

°

Une autre me fait reflet dans un miroir d’abysse

Gavé se dit replet le pâle semblant d’Ulysse

Pénélope est fruit blet qui joue fripée se lisse

Infernal tourniquet où détournée je glisse

°

De l’indicible erreur naît frein de volonté

Et règne de terreur entretient l’éhonté

Si spectre de l’aigreur une fois m’était conté

Le passé en maigreur ne peut être raconté

°