L’amour en devenir

25 juillet et 2 août 2011

L’amour en devenir

Au sein d’un vide au froid si glacial

L’étang d’un amour autrefois ma vie

Ruisselle dans un las silence ecclésial

Horizons striés en douve infinie

Danse ô mon cœur en rythme nuptial

Avant que tout ton sang son nom n’oublie

Toi autrefois d’un terrain diluvial

Aujourd’hui en mince ru à l’agonie

Rejoins encore ton ancêtre fluvial

Que son éclat te soit vive égérie

Dépouille-toi de ton aura marial

Que volonté d’aimer il glorifie

Domaine restreint, fluet pouvoir radial

Perdu est le temps de ta seigneurie

Rien ne demeure qu’un langage martial

Dans cette cage qui te personnifie

Sentiment dans un nouvel ordre social

En guenilles de pauvre s’atrophie

Privé d’élan en vase clos spatial

Perd la foi d’antan, en fait hérésie

(inspiré par le début d’un poème d’une amie de nom de plume Tuniselle Révo “La mort du souvenir”)