Terre de rousseur

Terre de rousseur

26 juin 2011

Un pas leste fait douleur périr

Un pas vers splendeur de soleil

D’un œil tari ne coule que rire

Que lèvres dessinent couleur vermeil

Un pas vers splendeur de soleil

D’un rayon qui ne peut férir

Que lèvres dessinent couleur vermeil

Chaleur en corps de pain pétrir

D’un rayon qui ne peut férir

Il est un conte de mille merveilles

Chaleur en corps de pain pétrir

Terre de rousseur, miel des abeilles

Il est un conte de mille merveilles

Que bouche raconte extase plaisir

Terre de rousseur, miel des abeilles

Ocre rouge enflamme brun élixir

Que bouche raconte extase plaisir

Que flamboie cœur rouge au réveil

Ocre rouge enflamme brun élixir

Duo terre feu sans un pareil

Que flamboie cœur rouge au réveil

Hormis une plaine cherchant le rire

Duo terre feu sans un pareil

Furtive larme, esquisse de sourire

Hormis une plaine cherchant le rire

Il est dragon qui sur moi veille

Furtive larme, esquisse de sourire

L’espoir a mon cœur en éveil

Il est un dragon qui sur moi veille

Il est une île de cœur désir

L’espoir a mon cœur en éveil

Demain je sens ma main saisir

Il est une île de cœur désir

D’un rouge trop fort macère groseille

Demain je sens ma main saisir

Quittant enfin un long sommeil

D’un rouge trop fort macère groseille

Le doute en cœur fait joie pourrir

Quittant enfin un long sommeil

Un pas leste fait douleur périr

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s