Sens à sillons

18 mars 2011

Sens à sillons

 

Sens

L’odeur de la pluie de ce printemps

J’ai en mon cœur vingt et vingt ans

J’ai attendu de rencontrer le temps

J’ai oublié de compter si longtemps

J’ai frappé aux portes de ces instants

Et n’ai récolté que les sables d’antan

Sens à sillons

◊ 

Sans

La senteur de ton cœur vif au soleil

Le goût cerise de ton baiser vermeil

L’éclat de tes yeux à nul autre pareil

La douceur de ton souffle à l’oreille

L’écho de tes six sens tous en éveil

La moiteur de ton corps au réveil

Sans sa scie ont

◊ 

Cent

Pas que je fais sur ces bois ardents

Bûches qui s’enflamment chiendent

Bulles qui s’échappent de l’évident

Cris qui grouillent en moi stridents

Crissements tolérés par mes dents

Grignotements en tripes trépidants

Cent sas y ont

◊ 

Sang

Que je quitte sans qu’il m’en vienne

Qui s’écoule sans cesse de mes veines

Que j’aperçois se répandre souveraines

Qui m’échappe qu’on s’en souvienne

Que je vois épais fait des vies étrennes

Qui m’appelle et m’endort d’en peine

Sang ça cille on

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s