Tapie de vie

9 février 2011

Tapie de vie

 ◊

Voyage initiatique entre spleen et idéal

Je n’ai de joies d’hier l’infime mémoire

Et joies feu de paille en esprit passoire

Ame en croissance de bleu intersidéral

◊ 

Arthur je t’ai perdu notre ultime Graal

Merlin prête-moi veine, grâce illusoire

Corne de cœur, magie de ton grimoire

Pénélope née d’Ulysse que triste vassal

 ◊

Doigts chercheurs frôlent de vains élixirs

Empreintes digitales de charnels soupirs

Je n’ai de mémoires que relents de joie

◊ 

Cassiopée évanescente oublie chemins

Jours n’abdiquent qu’à nuits de chagrins

Passion abîme espoir me tissent de soie

Tu étais demain

7 février 2011

Tu étais demain

 

Peint en ma rétine telle une fiévreuse aquarelle

Ambre, santal et musc te définissent mon encens

De mon cœur à ton cœur à l’envers du bon sens

Soubresauts d’innocence jeu perdu de marelle

◊ 

Je cherche éperdue mon esprit dans le brouillard

Tandis qu’Eros à ton cœur fait de mon cœur rime

Stigmate rend de doute mon âme noire pusillanime

Bourricot à bout d’ailes, mon cœur est un vieillard

◊ 

Pardon pour mes péchés saigne-moi en ventouse

L’ange déchu se carapate en manque de pseudo

Je te suivrais ange d’enfer en fourche, en moto

Vipère soulevant mille tollés âme sœur et jalouse

◊ 

Je change pour toi toutes lois de probabilité

En des mers infinies, je m’extrapole de crique

Tolérance, fanatisme, mariage antinomique

Forment famille remodelée par ton agilité

◊ 

Je suis femme je suis homme je suis enfant même

Hercule pâlira tant de ma ténacité

Avec mes tripes vives pour seule sagacité

Je teinterai de nacré de rose ta joue blême

◊ 

J’archiverai en toi le souvenir de nous deux

Ebéniste je te ferai tiroirs d’un autre âge

Des miroirs fantômes s’orneront de notre image

J’inventerai un passé inexistant heureux

◊ 

Je laisserai tes rais m’envelopper de lumière

Je renonce pour toi à mes dons d’ubiquité

Je renonce jusqu’aux instants de lasse fatuité

Pour toi je me souviendrai des mots de prière

◊ 

Que ta vraie vie soit de cœur pur ou de sagouin

Je retracerai les pas de notre dérencontre

Ton épaule invisible je me blottirai contre

De ton cœur à mon cœur nul ne sera chafouin

Air, light and sound

5 February 2011

Air, light and sound

I can’t breathe, breathless I’d gasp

The particles of a past life smother

The mere seed of a future another

As hands in prayer tighter I’d clasp

◊ 

I can’t speak, I shout and it is a rasp

I reach out to you a broken brother

Where is your bosom lost mother?

Memories seed within me dark asp

◊ 

I can’t see, I am blinded by profanity

A dead bird on blackened earth lies

Charred it seems in a swarm of flies

Behold the true colours of his vanity!

◊ 

I can’t hear, words sullen don’t ring

Solomon will knight my battle’s king