Ridi pagliaccio, corri pagliaccio e danza folle

Ridi e corri danzando la danza del ventre

Corri e salta non smettendo mai di girare

Povero di te, ridi, ma perchè così piangere

Pagliaccio con cor ferito deve ancor ridere

15 novembre 2010

Je marche un pied devant l’autre est posé

Et m’étonne de pouvoir même m’avancer

Ne fallait-il pas plus que ceci se démener

Et par autant de muscles las y contribuer ?

Ne pouvais-je le faire plus tôt, m’en aller

Pour mes doux chérubins enfin retrouver

Et d’un espace ouvert de mes bras enlacer

Une accolade de nos cœurs bien méritée ?

Xérès, Champagne, liqueurs de festivités

Pour enfin boire a nos santés retrouvées

Le verre est plein et faut-il ainsi les vider

Un après l’autre pour bien tous s’enivrer ?

Se lever titubants pour tant rire et danser

Je tiens d’un équilibre savamment dosé

Et me retrouve en pagliaccio à tournoyer

Mes pieds dans une folle gigue emportés

Et rien n’arrête plus ma danse endiablée

Une après l’autre les gouttes m’ont quittée

Rien n’y fait le cœur saignant j’ai continué

Sans cesse tourner et à la dernière giclée

Lecture de mon poème sur youtube

http://www.youtube.com/watch?v=Doff1oB_3vA

One thought on “Ridi pagliaccio, corri pagliaccio e danza folle

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s