Dic(h)o()tom(e)i(e), lib(re)(ér)(et)(r)a(tion) de l(’)un(e)

Je m(ets)(’é)trique(s), ça choque, inique, ma parole tant inconnue

Mais si, je découvre Dic(h)o()tom(e)i(e), du grand public pas connu(e)

2 octobre 2010

L(‘)es()sen(ce)(s) foisonne(nt) dans cette jungle des sens, elle revit

L’œil s(’é)(es)()gare(s), pulsions n(o)eu(d)()r(â)(a)le(s), rétine brûlée par l’ennui

Spleen mon éternel, tantôt noir bleuté tantôt m(au)(oo)d(it)(y) gris

Mon souffle s’écœure, mon souffle ses cœurs, (s)(c)e()mi()di(t)

↔

Je foisonne avec mes sens à contresens nageant, âme bi

Valant tant mes efforts, nage à contre-courant m’extasie

Œil, pierre sépulcrale, refus de siècles d’unicité me châtie

Relents acres, possessions tombales, épitaphe mon ci-git

Mort-vivant cherchant mort-vivante pour vie de zombie

Nécropole érigée en tombeau philosophale, unique vie

Deux en moi, compte jusqu’à trois, bébé compte maudit

Bébé marche comptant, amours naissant sur doigts finis

Pas vacillants, cir(que)con(s)()tan(t)ciel(s) ! Blasphème inouï

Œil jugement, clément(ine)(il) n(‘es)(aî)t point, neuvième v(r)i(ll)e

Mortel ennui et découvre enfin l(e)(a) Dic(h)o()tom(e)i(e)

Madeleine, la vie (,) s(es)(‘)(é)trique(s), du jeu touche-pi(lle)pi(lle)

L’œil s’égare, pulsions neurales, rétine brûlée par l’ennui

Œil, pierre sépulcrale, refus de siècles d’unicité me châtie

Nécropole érigée en tombeau philosophale, unique vie

Mortel ennui et découvre enfin l(e)(a) Dic(h)o()tom(e)i(e)

Lecture de mon poème sur youtube

http://www.youtube.com/watch?v=pTH3Kgc6oZ4

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s